Les 7 affirmations pour être heureux

S'épanouir grâce aux affirmations positives ​

On recherche tous le bonheur, une manière de donner plus de sens à notre existence. Parfois, on recherche les raisons pour lesquelles on n’arrive pas à être heureux, alors qu’en apparence tout va bien… Pendant les moments d’épreuves, on souhaiterait avoir le mode d’emploi pour accélérer la sortie du tunnel et retrouver la paix. Et puis d’abord, qu’est-ce que le bonheur ? La famille, le travail, les amis, les loisirs, les possessions matérielles ? Quelle est la recette pour vivre de manière épanouie ?

C’est le moment de poser vos valises et de partir à la recherche du bonheur. Voici les 7 affirmations qui vont vous permettre d’être plus heureux-se.

" Je vais bien "

Le bonheur est avant toute chose un état d’esprit. Ne vous êtes-vous jamais forcé-e à sourire après un moment difficile, vous rendant compte qu’au final, cela vous avait remonté le moral ? Si ce n’est pas encore le cas, nous vous recommandons cette méthode. En stimulant les muscles du visage d’une manière positive, cela va « tromper » votre cerveau et provoquer l’euphorie.

Il suffit donc de vouloir être heureux pour le devenir, c’est aussi simple que cela. Pour vous aider, aidez-vous de la méditation. Ressentez – à l’aide de la visualisation – le bonheur pénétrer en vous lors de l’inspiration, puis expulsez tous les sentiments négatifs lors de l’expiration

" Je sème le bonheur autour de moi "

En vous consacrant au bonheur des autres, vous contribuerez au vôtre. Parce qu’égoïsme et bonheur font rarement bon ménage, c’est auprès de votre famille, de vos amis, des personnes dans le besoin, que vous atteindrez le plein épanouissement de votre potentiel. En consacrant du temps et de l’énergie aux autres, vous combattrez l’angoisse, la dépression, la solitude et l’apathie. Cela développera vos capacités d’altruisme, d’empathie et de compassion.

« Chaque fois qu’on pose un acte de tendresse, d’affection, d’amour, on modifie un tout petit peu l’avenir de l’humanité dans le bon sens. »

C. André, A. Jollien, M. Ricard ; Trois amis en quête de sagesse

" J'accepte mes humeurs "

Culpabiliser par rapport à votre humeur est contre-productif. Acceptez de ne pas toujours être au top de votre forme, cela vous aidera à dépressuriser, mais également à mieux accepter les humeurs des autres. Certains jours, vous vous levez du mauvais pied et ne savez pas l’expliquer. Cela peut être lié au temps, au stress, à ce que vous avez mangé, à un sommeil insuffisant, etc. Mettez-vous au calme, laissez jaillir les émotions, libérez-vous de ce poids et appréhendez votre journée différemment tout en restant bienveillant-e vis-à-vis de vous-même.

" Je suis reconnaissant "

Comptez chaque jour les bienfaits de votre existence, puis éprouvez de la reconnaissance pour ces petites choses du quotidien. Sans les étoiles qui brillent quotidiennement dans votre ciel, votre vie serait moins lumineuse. Le reconnaître va vous permettre d’apprécier la vie sous toutes ses formes et de cultiver de la gratitude, qui va vous apporter encore plus de bonheur chaque jour. Car la gratitude est l’eau qui arrose la graine du bonheur et va lui permettre de se multiplier.

En faisant cela, vous apprendrez progressivement à accorder plus de place aux éléments positifs qu’aux négatifs ; ce poids que vous avez sur l’estomac s’allègera peu à peu, jusqu’à disparaître. Vous serez capable de vivre en harmonie avec les événements, en totale acceptation de ce que l’univers peut vous accorder.

« Tous les hommes pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne alors qu’il réside dans la façon de la gravir. »

Confucius

" Je fais la paix avec mon passé "

Nous vivons tous avec le poids du passé, si certains éléments n’ont pas été acceptés ou digérés. Partez du principe que nous sommes tous des êtres humains imparfaits, de grands enfants dans des corps d’adultes, avec les responsabilités qui vont avec. Y compris vos parents et votre famille en général. Le but de notre venue sur Terre est d’acquérir de la sagesse, d’apprendre à l’école de la vie. Si vos parents vous ont fait souffrir, si un frère ou une sœur vous a blessé, appréhendez le problème en l’observant de son côté du miroir, en fonction de son vécu, de ses émotions, de son « capital sagesse ». Acceptez pleinement que, parfois, on puisse ne pas tomber d’accord. Faites la paix avec vous-même, avec eux, puis pardonnez.

Les vieilles rancœurs sont comme des gros cailloux dans le sac à dos de votre existence. Plus vous en avez, plus il est difficile d’avancer. Ne différez pas le moment du pardon : Prenez contact dès aujourd’hui avec les personnes qui vous ont fait souffrir. Peu importe qu’elles reconnaissent, acceptent votre pardon ou changent leur cœur. Le plus important est que vous ayez laissé-e le caillou devant leur porte et que vous puissiez poursuivre votre route, libéré-e d’un poids.

" Ma vie a un sens "

Nous nous posons tous tôt ou tard les questions existentielles : « Pourquoi suis-je vivre ici sur Terre, quel est le but de ma vie ? » ; « Qui suis-je ? » ; « Y a-t-il a un Dieu ? » ; « Où est la Vérité ? ». Prenez le temps d’analyser ce que vous souhaitez vraiment dans votre existence, ce que vous voudriez changer pour y donner plus de sens. Replacez vos priorités par rapport à la famille, au travail, à vos loisirs, à la société, à la spiritualité. Décidez dès à présent des valeurs fondamentales sur lesquelles vous allez construire votre édifice et le temps que vous allez pouvoir y consacrer.

Posez-vous les questions : « Qu’est-ce que je dois changer pour ne rien regretter à la fin de ma vie ? » ; « Que me manque-t-il pour atteindre le bonheur ? ». Le bonheur repose sur quatre piliers : Une vie familiale épanouie, de bons amis sur qui l’on peut compter, une vie professionnelle passionnante et une vie spirituelle épanouissante. S’il vous manque l’un de ces piliers, travaillez-y dès maintenant afin d’atteindre un bonheur durable.

« La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter. »

Mère Teresa

" Je préserve ma liberté "

Si vous vous laissez enfermer par les désirs des autres en contenant les vôtres, vous allez très vite accumuler de la frustration et de la colère. Cela nuira à votre épanouissement et vous conduira à ne plus vous sentir bien avec autrui. Acceptez que vos besoins, envies et désirs sont aussi importants que ceux des autres. Ils méritent de se manifester.

Ne laissez personne empiéter sur vos libertés et saisissez votre part, elle est à vous. L’inverse ne constitue en aucun cas une preuve d’amour, mais une preuve de faiblesse, une incapacité à communiquer et une façon de s’auto-punir pour de mauvaises raisons. Relevez la tête et décidez – dès maintenant – que vous allez vivre pleinement, en toute liberté, et que vous allez accepter que le bonheur s’infuse en vous tel le soleil qui se lève chaleureusement sur une nouvelle vie.

Michaël Dorine

Michaël Dorine

Je suis un passionné de développement personnel et de spiritualité. J'aime vous transmettre cette passion dans mes articles. Auteur certifié pour Spiri'Vie.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nos formations certifiantes

Soyez averti des nouvelles formations

Et des offres spéciales !

SpiriVie Formations Logo

Les autres articles

Comment vivre une vie heureuse

7 Principes de vie pour une vie harmonieuse

Vivre une vie harmonieuse, est-ce possible ? Il arrive un moment dans la vie où nous avons vécu suffisamment d’expériences pour accepter qu’une discipline intérieure nous conduira à de meilleurs résultats plutôt que de suivre toutes nos pulsions.

Lire plus »