Les bienfaits des Mandalas en art-thérapie

mandala en art therapie
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Actuellement, le travail avec un mandala est de plus en plus utilisé en art-thérapie et de plus en plus d’études sont en cours de préparation pour prouver son efficacité. Le cercle magique, fascinant, mystérieux et coloré créé au cours de la libre expression permet une transformation interne et a un énorme effet thérapeutique. Dans un mandala personnel, le cercle est le reflet de soi. À la suite de la projection, l’espace symboliquement conçu du soi est rempli de formes et de couleurs très individuelles. 

Une image est créée qui nous montre nos conflits, nos peurs et nos tensions. Tracer une ligne protectrice et magique autour de nous, se concentrer sur le centre, regarder les formes représentant notre intérieur nous fait nous sentir plus confiants, plus sûrs, plus forts et nous pouvons aborder nos problèmes à distance. À la suite d’un tel acte de création, vous aurez un sentiment de vous libérer des émotions négatives, d’accueillir la tranquillité, de l’harmonie et de la plénitude.

Le développement

En pénétrant de plus en plus profondément dans la nature du mandala, par exemple, en menant une thérapie sur une période plus ou moins longue, nous observons dans le processus d’émergence ; des nouveaux ensembles de symboles, de couleurs, formes, motifs, ce sont des preuves de changements qui se produisent dans la psychologie et le processus de développement en cours. L’interprétation du mandala nécessite une bonne connaissance du symbolisme des couleurs, des formes, des nombres et une grande intuition.

Explication du processus d'évolution

Un art-thérapeute bien connu sous le nom de SF Fincher, auteur de l’ouvrage intitulé «Mandala créatif» décrit son expérience comme suit : «Vous ne creuserez jamais jusqu’au fond du mandala. Les couleurs et les formes utilisées reflètent le processus de la vie (…). » 

Revenir à la thérapie du mandala après un mois ou un an peut vous apporter une vision nouvelle et différente qui ne sera pas moins vraie. Très probablement, vous rencontrerez également diverses formes mystérieuses que vous ne comprendrez jamais, même si elles apparaîtront et disparaîtront régulièrement dans vos mandalas. 

Avec une certaine expérience du dessin et de l’étude du mandala, vous pouvez identifier les formes et les couleurs typiques et les regarder évoluer au fur et à mesure que votre personnalité se développe et change. Le thérapeute et le participant doivent s’abstenir de sur-analyser l’énoncé qui en résulte. 

Certains des arts-thérapeutes pensait que c’était la relation la plus importante entre le créateur et sa propre interprétation imaginaire, souvent inconsciente, des couleurs et des formes.

La relation des couleurs dans la psychologie

Lors de la création et du contact avec la forme créée, les impressions et les émotions ressenties subjectivement sont très importantes. Lors de l’interprétation du symbolisme du mandala, il convient de prendre en compte les différences résultant de l’appartenance des auteurs à des cultures, des âges et des conditions et préférences individuelles différentes. Le thérapeute, en projetant ses propres expériences, influence aussi d’une certaine manière la qualité et l’adéquation des informations lues.

Dans l’expression artistique, la couleur exprime les états émotionnels les plus profonds. Une comparaison détaillée de la relation entre les couleurs et la psyché dans l’aspect cognitif, émotionnel, caractéristique et symbolique, soutenue par une recherche détaillée basée sur des sources de diverses régions culturelles du monde, a été faite par le prof. Stanisław Popek dans son ouvrage intitulé « Couleurs et psyché ».

Dans l’interprétation des couleurs, en plus de comprendre le symbolisme des couleurs individuelles, les règles suivantes s’appliquent: la couleur dominante dans tous les mandalas créés, et la répétition des couleurs de base, dénote les principales tendances émotionnelles d’un être humain; la présence de couleurs contrastées les unes à côté des autres montre des tensions et la lutte des contraires; l’absence de couleur primaire montre la suppression des émotions correspondantes. Dans la richesse des formes apparentes, les motifs suivants sont le plus souvent répétés: croix, carré, cercle, fleur, étoile. 

Il n’y a pas d’interprétation correcte et certaine, les symboles sont toujours ambigus.

Créer un mandala permet un contact très intime avec son intérieur et doit donc résulter d’un besoin spontané et ne pas être soumis à une pression extérieure. Le fait que ce type d’auto-thérapie se produise chez les personnes malades ou chez les jeunes enfants qui traversent des périodes de désintégration prouve qu’il s’agit d’une méthode naturelle utile dans les états de décomposition et de chaos, permettant un retour à un état d’équilibre, d’harmonie interne. Il est difficile de se référer à la symbolique ambiguë du mandala d’une manière scientifique. 

Chaque personne a son propre monde intérieur, au centre duquel lui seul a pleinement accès. Toute suggestion de solutions, imposer des réponses toutes faites, ajouter des vérités est une manipulation et ne conduit pas à des effets positifs. Le rôle de l’art-thérapeute devrait uniquement être de créer une atmosphère appropriée, qui incite à utiliser le potentiel créatif et permet de telles activités.

À propos de l'art-thérapie

L’art-thérapie est devenue une science pratique dans les années 1960. Son développement a été fortement influencé par la psychanalyse et les psychiatres français : A. Tardieu et M. Simon, qui, à la fin du XIXe siècle, ont publié des articles sur la signification diagnostique des œuvres d’art des malades mentaux. Actuellement, en tant qu’action de soutien au processus de traitement, il est utilisé en pédiatrie, en gériatrie et dans le traitement des malades chroniques dans les centres de rééducation. 

Il est utilisé dans la rééducation des adolescents, en thérapie familiale, dans la rééducation des patients schizophrènes, dans la rééducation des criminels. Il est également utilisé comme thérapie de relaxation chez les écoliers souffrant de troubles de la concentration. C’est une sorte d’entraînement autogène qui libère le stress excessif lors de l’expression artistique libre.

L’art-thérapie a des applications très larges. Par des activités artistiques, musicales, littéraires et théâtrales, il remplit des fonctions à la fois correctives et stimulantes. Il permet aux gens d’exprimer leurs expériences et émotions difficiles dans des conditions sûres à l’aide de symboles. Elle empêche à la fois l’apparition d’émotions négatives et stimule les émotions qui ont un effet bénéfique sur l’état mental. 

L’art-thérapie permet la connaissance de soi, éveille la conscience des motivations de ses propres actions et comportements, stimule l’imagination, active la spontanéité, donne un sentiment de liberté et de réalisation, remplit une fonction compensatrice, équilibre les déficiences et limitations psychophysiques, satisfait les besoins de: sécurité, participation, acceptation et éveille la confiance en soi.

Conclusion :

La thérapie par la créativité permet un accès direct au contenu caché dans le subconscient au moyen d’images, de sculptures, de dessins, de mouvements et d’expression musicale. 

Les activités créatives ouvrent la porte à la psyché. À travers le langage des symboles universels, nous atteignons l’essence de notre être, nous confrontons le monde intérieur de nos besoins, de nos peurs et de nos désirs, nous pouvons nous éloigner de nos projections, percevoir les problèmes sous un angle différent. Une telle reconnaissance des modèles et des conditions inhérents à nous, conduit à la guérison et au développement.

Gaëlle Tournier de Gabriac

Gaëlle Tournier de Gabriac

Co-fondatrice du site SpiriVie-Formation, je suis également formatrice en psychothérapie, en sophrologie et en sophro-Analyse.

Formations E-learning

Soyez averti des nouvelles formations

Et des offres spéciales !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
SpiriVie Formations Logo

Les autres articles